Abonnez-vous aux flux rss



Un Oeil Sur La Terre sur Facebook

Andalousie 2020

Séville, musée des Beaux-Arts, palais et monuments



Jamais nous aurons fait autant de musée dans un voyage ! Mais avec la pandémie, les lieux sont désertés et les visites se font en mode VIP ! Imaginez réserver un musée entier rien que pour vous, le covid nous le permet, profitons-en ! Le musée des Beaux-Arts nous ouvre ses portes et les gardiens seront plus nombreux que les visiteurs, au nombre de 2 !  

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !1 étoile

Et de plus, la prise de photo est totalement autorisée ! Je vais pouvoir me régaler à reprendre à mon compte les œuvres exposées en les recadrant au gré de mes envies du moment...   Les photos ne représentent donc pas toujours les tableaux dans leur intégralité ni dans leur aspect réel, car l'appareil photo remplace le travail du restaurateur en ravivant les couleurs. J'espère que feu leurs auteurs ne m'en voudront pas !  

L'archange Saint Michel par Juan de Sevilla (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Pedro González Telmo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

A gauche, l'archange saint Michel du peintre El Hispalense. A droite, Saint Pedro González Telmo.

À gauche, Saint André et Saint Jean-Baptiste sur un des 4 panneaux qui composent le retable de l'église San Benito de Calatrava. À droite, Saint Christophe sur un des autres tableaux du retable.

Saint André et Saint Jean-Baptiste (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Christophe (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détail du Baptême du Christ (1570) de Pieter Pourbus.

Baptême du Christ par Pieter Pourbus (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Autre détail du Baptême du Christ (1570) de Pieter Pourbus.

Baptême du Christ par Pieter Pourbus (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La Sainte Cène. Anonyme.

La Sainte Cène (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !La Sainte Cène (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Le Jugement dernier du retable du couvent de Saint-Augustin (1570) par Martin de Vos.

Le Jugement dernier du retable du couvent de Saint-Augustin par Martin de Vos (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Vierge et l'enfant (1560) par Marcellus Coffermans. Et Vierge et l'enfant (1550) par Ambrosius Benson.

Vierge et l'enfant par Marcellus Coffermans (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Vierge et l'enfant par Ambrosius Benson (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La Sainte famille (1623) par Juan de Uceda.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !La Sainte famille par Juan de Uceda (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Saint François Borgia (1624) par Alonso Cano. Et Don Cristóbal Suárez de Ribera (1620) par Diego Velázquez.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !

Statue d'Alonso Cano (Grenade)j'aime !Don Cristóbal Suárez de Ribera par Diego Velázquez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Le grand patio boisé au milieu du musée.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !

Le bâtiment reconverti en musée en 1835 est l'ancien couvent de la Merced Calzada de la Asunción datant lui du 13ème siècle.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !

La Sainte cène (1588) par Alonso Vázquez.

La Sainte cène par Alonso Vázquez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Le Transit de Saint Herménégild (1603) par Juan de Uceda. Et La venue de l'Esprit Saint (~1615) par Juan de las Roelas.

Le Transit de Saint Herménégild par Juan de Uceda (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !La venue de l'Esprit Saint par Juan de las Roelas (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Saint François d'Assise enlaçant le Christ crucifié (1668/1669), et Saint Antoine de Padou et l'enfant Jésus. Les deux œuvres sont du peintre sévillan Bartolomé Esteban Murillo (1617-1682).

Saint François d'Assise enlaçant le Christ crucifié par Murillo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Antoine de Padou et l'enfant Jésus par Murillo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La voûte de l'ancienne église aux peintures datant de 1724.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !

Autre voûte dans un tout autre style, beaucoup plus baroque.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !

Christ confessant Saint Dominique (1710) par Alonso Miguel de Tovar. Saint Dominique réconfortés par la Vierge et les Saints Martyrs (1710) par Juan Simon Gutierrez.

Saint Dominique réconfortés par la Vierge et les Saints Martyrs par Juan Simon Gutierrez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Dominique réconfortés par la Vierge et les Saints Martyrs par Juan Simon Gutierrez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détails de Saint Ignace de Loyola et Saint François d'Assise contemplant l'Eucharistie (1674) par Juan de Valdés Leal.

Saint Ignace de Loyola et Saint François d'Assise contemplant l'Eucharistie par Juan de Valdés Leal (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Ignace de Loyola et Saint François d'Assise contemplant l'Eucharistie par Juan de Valdés Leal (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Santiago Apóstol (1634) par José de Ribera. Portrait d'une dame (1630) par Cornelis de Vos.

Santiago Apóstol par José de Ribera (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Portrait d'une Dame par Cornelis de Vos (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Scène de bataille (~1640) par Sébastien Vrancx.

Scène de bataille par Sébastien Vrancx (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Saint Jacques le Majeur par Francisco Polanco.

Saint Jacques le Majeur par Francisco Polanco (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Saint Jérôme, Saint Grégoire, Saint Ambroise par Francisco de Zurbarán.

Saint Jérôme par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Grégoire par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Ambroise par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La Vierge des grottes (~1655) par Francisco de Zurbarán.

La Vierge des grottes par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Le tableau dans son cadre et sous l'étonnante voûte en bois.

La Vierge des grottes par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Visite de Saint Bruno à Urbain II (~1655) et Saint Hugues au réfectoire (~1655) par Francisco de Zurbarán

Saint Hugues au réfectoire par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Saint Hugues au réfectoire par Francisco de Zurbarán (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Deux détails du tableau La rencontre d'Abraham et Melchisédech (~1720) par Andrés Pérez.

La rencontre d'Abraham et Melchisédech par Andrés Pérez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !La rencontre d'Abraham et Melchisédech par Andrés Pérez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détail du Carro del Pregón de la Máscara (1748) de Domingo Martinez. Grand tableau de 2,92 mètres sur 1,35 mètre dont cette partie ne doit faire qu'une cinquantaine de centimètres.

Carro del Pregón de la Máscara de Domingo Martinez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détail du Carro de la Común Alegría (1747) et le Carro del fuego (1747) par Domingo Martinez.

Carro de la Común Alegría de Domingo Martinez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Carro del fuego de Domingo Martinez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détails du Carro del Parnaso (~1748) par Domingo Martinez.

Carro del Parnaso de Domingo Martinez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Carro del Parnaso de Domingo Martinez (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Couronne avec la Vierge et l'Enfant par Juan Jose del Carpio (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Couronne avec la Vierge et l'Enfant par Juan Jose del Carpio.


Portrait du monsieur Anzoategui (1842) par Federico de Madrazo.

Portrait du monsieur Anzoategui par Federico de Madrazo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Portrait de Gustavo Adolfo Bécquer (1862) par Valeriano Domínguez Bécquer. Et L'enfant au violon (1900) par José García y Ramos.

Portrait de Gustavo Adolfo Bécquer par Valeriano Domínguez Bécquer (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !L'enfant au violon par José García y Ramos (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La mort du maestro (1884) par José Villegas Cordero.

La mort du maestro par José Villegas Cordero (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Portrait de Doña María Roy couchée sur le canapé (1890) par Gonzalo Martínez Bilbao. Et Sevillana dans son patio (1918) par Diego López.

Sevillana dans son patio par Diego López (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Sevillana dans son patio par Diego López (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La Santera par Manuel González Santos.

La Santera par Manuel González Santos (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Conte de sorcière (1900) par Nicolás Alperiz.

Conte de sorcière par Nicolás Alperiz (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

La pêcheuse (1885) par Rafael Senet. Portrait de Conchita (~1910) par José Rico Cejudo.

Portrait de Conchita par José Rico Cejudo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Portrait de Conchita par José Rico Cejudo (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détails du tableau Les cigarières (1915) par Gonzalo Bilbao.

Les cigarières par Gonzalo Bilbao (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Les cigarières par Gonzalo Bilbao (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détail de la Scène de famille (1952) par Rafael Martínez Díaz.

Scène de famille par Rafael Martínez Díaz (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Intérieur hollandais (1912) par Antonio Ortiz Echagüe. Et Portrait du peintre Pablo Uranga (1937) par Ignacio Zuloaga.

Intérieur hollandais par Antonio Ortiz Echagüe (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Portrait du peintre Pablo Uranga par Ignacio Zuloaga (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Détail du ¡Hasta verte, Cristo mío ! (1895) par José García Ramos. Et Portrait de José Domínguez Bécquer par Antonio María Esquivel.

¡Hasta verte, Cristo mío ! par José García Ramos (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !Portrait de José Domínguez Bécquer par Antonio María Esquivel (Musée des beaux-arts de Séville)j'aime !

Voici une visite rondement menée ! La sortie passe par le célèbre peintre sévillan Bartolomé Esteban Murillo dont nous aurons pu profiter de quelques-unes de ses œuvres.

Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !Musée des beaux-arts de Sévillej'aime !Murillo (Séville)j'aime !


Sorti de l'imagination de l'architecture de Jürgen Hermann Mayer, ce grand "parasol" a été inauguré le 27 mars 2011 après 6 ans de travaux.

Metropol Parasol de Sévillej'aime !

Le structure de bois prend place au-dessus de la place de la Encarnación. On imagine la polémique lorsque le monument a commencé à prendre forme. Le champignon est assez énorme et dissimule tout le charme des grandes places andalouses... Mais sûrement qu'en plein été le grand parasol contente la plupart des piétons qui passent par ici.  

Place du Metropol Parasol de Séville
Altitude : 90 mètresj'aime !Metropol Parasol de Séville
Altitude : 98 mètresj'aime !

Metropol Parasol de Séville
Altitude : 77 mètresj'aime !Séville
Altitude : 87 mètresj'aime !

L'édifice permet aussi d'avoir une belle vue sur la ville. Tout un parcours permet d'explorer le chapeau du grand champignon.

Metropol Parasol (Séville)
Altitude : 92 mètresj'aime !Metropol Parasol (Séville)
Altitude : 90 mètresj'aime !

Metropol Parasol de Sévillej'aime !

Au loin, la tour Sevilla et le pont Alamillo.

Pont Del Alamillo (Séville)
Altitude : 91 mètresj'aime !Pont Del Alamillo (Séville)
Altitude : 106 mètresj'aime !

Metropol Parasol de Séville
Altitude : 106 mètresj'aime !Metropol Parasol de Séville
Altitude : 89 mètresj'aime !

Les vestiges de l'exposition universelle de 1992 ! La réplique de la fusée Ariane 4 et le pavillon du futur.

Séville
Altitude : 105 mètresj'aime !Séville
Altitude : 105 mètresj'aime !

Metropol Parasol de Séville
Altitude : 107 mètresj'aime !Metropol Parasol de Séville
Altitude : 108 mètresj'aime !

Metropol Parasol de Séville
Altitude : 98 mètresj'aime !


Les visites s'enchaînent ! Nous voici arrivés au palais de las Dueñas.

Calle de la Dueñas (Séville)
Altitude : 81 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 86 mètresj'aime !

"Le Palacio de las Dueñas appartient à la Maison d'Albe et fut construit entre le 15ème et le 16ème siècle. Composé de plusieurs édifices séparés par des patios et des jardins, son architecture allie les styles gothico-mudéjar et Renaissance. Le palais fut déclaré Bien d'intérêt culturel en 1931 et son mobilier en 2010" © Wikipedia

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 74 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 75 mètresj'aime !

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 78 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 87 mètresj'aime !

Les orangers sont à la fête ici aussi.

Oranger au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 87 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 74 mètresj'aime !

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 75 mètresj'aime !

Des fleurs de lantaniers.

Lantaniers au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !Lantaniers au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 75 mètresj'aime !Lantaniers au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 73 mètresj'aime !

A gauche, une dentelaire du cap (Plumbago auriculata). A droite, des fleurs de lantanier.

Dentelaire du Cap au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 72 mètresj'aime !Lantanier au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 80 mètresj'aime !

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 81 mètresj'aime !Oranger au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 82 mètresj'aime !

Plume sur feuille au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 84 mètresj'aime !Plume sur feuille au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 84 mètresj'aime !

Orangers au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 83 mètresj'aime !

A trop vouloir bomber le torse, ce bel Apollon en a perdu la tête....  

Torse sans bras ni tête au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 82 mètresj'aime !Torse sans bras au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 83 mètresj'aime !

Les jardins ont été aménagés au début du 20ième siècle.

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 87 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 85 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 91 mètresj'aime !

Tapisseries de Flandre du 15ème siècle.

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 98 mètresj'aime !Tapisserie au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 104 mètresj'aime !Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 117 mètresj'aime !

L'ancienne petite chapelle et sa peinture "Sainte Catherine de Sienne entre les saints" de Neri di Bicci.

Chapelle au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 134 mètresj'aime !Sainte Catherine de Sienne entre les saints par Neri di Bicci au Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 133 mètresj'aime !

Palacio de las Dueñas (Séville)
Altitude : 153 mètresj'aime !


Tentative d'ascension des 58 mètres de la torre de los Perdigones (tour des chevrotines) mais le covid est passé par là et les portes resterons fermées... Dommage car nous aurions pu tester la camara oscura comme à Cadix.  

Torre De Los Perdigones (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !


Nous arrivons sur l'impressionnante place d'Espagne qui s'étend sur 200 mètres.

Plaza De España (Séville)j'aime !

Vous pourrez saluer ici Aníbal González, le premier architecte de la place. Commencés en 1914, les travaux se finiront en 1928.

Plaza De España (Séville)
Altitude : 69 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 72 mètresj'aime !

Plaza De España (Séville)
Altitude : 69 mètresj'aime !

La fontaine de Vicente Traver.

Plaza De España (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !

Plaza De España (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !

Tout le long du palais, des bancs en azulejos représentent les 48 provinces de l'Espagne.

Plaza De España (Séville)
Altitude : 74 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !

La province de Cadix représentée par la promulgation de la Constitution espagnole de 1812.

Cadiz à la Plaza De España (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !Cadiz à la Plaza De España (Séville)
Altitude : 76 mètresj'aime !

Plaza De España (Séville)j'aime !

Le premier étage permet d'accéder aux balcons donnant sur la place.

Plaza De España (Séville)
Altitude : 65 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !

Plaza De España (Séville)
Altitude : 45 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 150 mètresj'aime !Plaza De España (Séville)
Altitude : 147 mètresj'aime !

Nous quittons la place d'Espagne pour rejoindre le Guadalquivir et sa vieille tour del Oro datant du 13ème siècle.

Séville
Altitude : 75 mètresj'aime !Torre Sevilla
Altitude : 71 mètresj'aime !

Les 180 mètres de la récente tour Sevilla inaugurée en 2016. Avant elle, il n'y avait pas de gratte-ciel dans la ville !

Galion et Torre Sevilla
Altitude : 71 mètresj'aime !

La plaza de Toros de la Maestranza

Plaza De Toros De La Maestranza (Séville)j'aime !

Francisco Lopez Romero plus connu sous le nom de "Curro Romero". En 2012, le célèbre torero aura le droit d'inaugurer sa propre statue.  

Curro Romero (Plaza De Toros De La Maestranza - Séville)
Altitude : 60 mètresj'aime !Curro Romero (Plaza De Toros De La Maestranza - Séville)
Altitude : 61 mètresj'aime !

La pénombre vient recouvrir Séville. Ce sera notre dernière soirée ici. Demain nous reprenons la route pour revenir vers la côte et rejoindre le parc naturel de Doñana.

Puente del Alamillo (Séville)
Altitude : 69 mètresj'aime !Puente del Alamillo (Séville)
Altitude : 70 mètresj'aime !




Ecrivez un commentaire sur la page "Séville, musée des Beaux-Arts, palais et monuments"

voir tous les commentaires du site...