Abonnez-vous aux mails ou flux rss






Tweet

Namibie 2014

De Windhoek à Mariental


Nous partons à 4 de Paris pour près de 22 heures de voyage affin d'atteindre notre destination : la Namibie. L'avion passe par Londres, puis nous prenons le grand airbus A380 pour rejoindre Johannesburg capitale de l'Afrique du Sud.

L'airbus A380 à l'aéroport de Johannesburgj'aime !1 étoileL'airbus A380 à l'aéroport de Johannesburgj'aime !

Notre avion, l'airbus A380 sur le tarmarc de l'aéroport de Johannesburg

L'aéroport de Johannesburgj'aime !

Dans l'aéroport de Johannesburg

2 heures après avoir quitté l'Afrique du Sud, nous touchons enfin le sol namibien de l'aéroport international Hosea Kutako de la capitale du pays : Windhoek.

L'aéroport international Hosea Kutako de Windhoekj'aime !1 étoile

L'aéroport international Hosea Kutakoj'aime !

Tourmaline nous avait prévu un chauffeur pour nous emmener directement au loueur de voiture. Là-bas, nous sommes accueilli par Alex, un espagnol expatrié qui parle parfaitement le français.

Accueil Tourmaline chez Asco Carj'aime !

Découverte de notre 4x4 pick-up, une Toyota Hilux. Les 2 coffres marrons placés sur la voiture sont les 2 tentes fixées au toit dans lesquelles nous dormirons ! Un rapide apprentissage pour monter les tentes ne seras pas de trop !

Nous passons notre première nuit dans la pension Ulhand, c'est aussi ici que nous passerons notre dernière nuit dans 4 semaines !

La pension Ulhand à Windhoekj'aime !La pension Ulhand à Windhoekj'aime !



Nous entamons les premiers kilomètres de notre circuit qui fera pas moins de 5500 km... Pour l'heure, cap au sud !

Sur la route B1 j'aime !Sur la route B1 j'aime !

Nous le croiserons bien souvent durant le voyage, que ce soit à pied ou en voiture : l'acacia, très fréquent sous ces latitudes. Et nous profiterons surtout de son indispensable ombre !

Acacia eriolobaj'aime !Sur la route B1 j'aime !

Acacia eriolobaj'aime !1 étoile

Fleur d'acacia

L'occasion de prendre en photo notre engin portant notre toit sur son toit...

Acacia eriolobaj'aime !

Un peu plus loin nous croisons nos premiers animaux de la savane africaine, l'autruche ! Des barrières longent toute la route pour éviter toute rencontre un peu brutale...

Autruches d'Afrique (Struthio camelus)j'aime !Autruches d'Afrique (Struthio camelus)j'aime !1 étoile

L'autruche d'Afrique (Struthio camelus) est le plus grand de tous les oiseaux, c'est aussi le plus rapide au sol...

S'en suit une curiosité que l'on trouvera partout en Namibie : les énormes nids des oiseaux républicains sociaux (c'est leur nom, Philetairus socius en latin). Celui-ci à comme une forme d'oiseau. Parfois, ils sont si gros, qu'ils tombent par terre obligeant les oiseaux à en reconstruire un autre.

Nid de républicains sociaux (philetairus socius)j'aime !Nid de républicains sociaux (philetairus socius)j'aime !

Ici, un gros mille pattes. Enfin ce qu'il en reste...

Mille pattesj'aime !

Et en voici un autre pas plus vivant mais en meilleure forme...  

Giraffa camelopardalisj'aime !

90% des routes que nous emprunterons seront des pistes comme celle-ci. Il faut un peu de pratique pour en éviter les pièges mais on s'y fait très bien.

La piste C21j'aime !

Une ferme et son éolienne.

La piste C21j'aime !

La piste C21j'aime !

Encore un nid de républicains sociaux. Parfois, les arbres se font rares, ils utilisent donc la moindre verticalité à leur disposition. Y compris les poteaux électriques !

Nid de républicains sociaux (philetairus socius)j'aime !

Piste D1268j'aime !

Et hop, encore une autruche mais pas que... Les chèvres aussi ont droit à leur bout de savane, mais elles, passent allegrement les clôtures...

L'autruche d'Afrique (Struthio camelus)j'aime !Chèvresj'aime !

Et des gnous bleus à queue noire (Connochaetes taurinus). La queue est bien noire mais pas de trace de bleu... Peut être des reflets selon la lumière ?

Gnou bleu à queue noire (Connochaetes taurinus)j'aime !

Gnou bleu à queue noire (Connochaetes taurinus)j'aime !Gnou bleu à queue noire (Connochaetes taurinus)j'aime !

Et pour l'instant pas de risque, nous sommes bien protégés par la petite clôture...

Clôturej'aime !

Et sur cet arbre, voici les prémices du nid collectif des républicains sociaux...

Piste D1268j'aime !Nid de républicains sociaux (philetairus socius)j'aime !

Piste D1268j'aime !

A peine la route reprise, le festival d'animaux continue. C'est maintenant la girafe qui nous surprend au détour d'un bousquet !

Giraffa camelopardalisj'aime !

Notre oeil s'habitue au paysage et rapidement nous découvrons une 2ème girafe !

Giraffa camelopardalisj'aime !

Puis une 3ème !

Giraffa camelopardalisj'aime !

Et puis 4 ! Et puis 5 !  

Giraffa camelopardalisj'aime !

Giraffa camelopardalisj'aime !Giraffa camelopardalisj'aime !Giraffa camelopardalisj'aime !




Après l'autruche le plus grand des oiseaux, voici donc la girafe (Giraffa camelopardalis), l'animal terrestre le plus grand avec plus de 4,5 mètres et 1,5 tonnes...

Giraffa camelopardalisj'aime !Giraffa camelopardalisj'aime !

Giraffa camelopardalisj'aime !Giraffa camelopardalisj'aime !

Giraffa camelopardalisj'aime !

Au détour d'un bousquet, un steenbok raphicerus se cache et prend rapidement la poudre d'escampette.

Steenbok raphicerusj'aime !Steenbok raphicerusj'aime !

Le grand koudou (Tragelaphus strepsiceros)

Grand koudou (Tragelaphus strepsiceros)j'aime !

Grand koudou (Tragelaphus strepsiceros)j'aime !Grand koudou (Tragelaphus strepsiceros)j'aime !

Ces magnifiques cornes en spirales sont portées uniquement par les mâles et peuvent atteindre 1,80 mètres !  


Nous voici arrivés à notre première étape, le camping Anib lodge à côté de Mariental, chef lieu de la région. C'est la que nous comprenons que nous avons bien fait de réserver à l'avance les campings car ici il n'y a que 3 emplacements ! Et vu la taille de chaque parcelle, on ne sera pas embêté par les voisins !  

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

A quelques mètres de notre emplacement, une grosse termitière.

Termitièrej'aime !Termitièrej'aime !



Près de l'accueil, des petits mammifères jouent à cache-chache. Ce sont des écureuils terrestres du cap (Xerus inauris).

Ecureuil de terre du cap (Xerus inauris)j'aime !Ecureuil de terre du cap (Xerus inauris)j'aime !
Ecureuil de terre du cap (Xerus inauris)j'aime !Ecureuil de terre du cap (Xerus inauris)j'aime !

A côté, l'animal le plus familier du pays, le springbok (Antidorcas marsupialis). Ici, que des touristes à l'horizon, alors on ne verra pas une démonstration de sa fulgurante vitesse qu'il peut atteindre lorsqu'un guépard le poursuit, soit 115 km/h tout de même ! C'est bien plus rapide que son prédateur mais le guépard sait jouer de l'effet de surprise et a parfois le dernier mot...  

Springboks (Antidorcas marsupialis)j'aime !

Encore une termitière

Termitièrej'aime !Termitièrej'aime !

Il est grand temps de monter la tente et expérimenter le dépliage sur le toit de la voiture ! Cela se fait très facilement et de toute façon nous avons plus de 3 semaines pour nous habituer !

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Et notre premier coucher de Soleil

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Voilà, maintenant que nous avons fait le plein de photos de Soleil, il est tant de mettre à cuire les pommes de terre et la grosse saucisse achetées à Windhoek. Premier barbecue d'une longue lignée !

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !

Et pendant que l'on mange, la cafetière fournie avec la voiture a pris place sur la grille pour que nous puissions profiter d'un bon café. Demain, nous continuerons la route vers le site de Quiver Tree.

Mariental Kalahari Anib lodgej'aime !




Ecrivez un commentaire sur la page "De Windhoek à Mariental"

voir tous les commentaires du site...